Marie-Claude Lambert Philéas a sorti son premier album, Ansoumak, en 2016. Mais elle est sur scène depuis l’âge de 13 ans, d’abord dans le groupe familial emmené par l’illustre Gramoun Lélé, son père, un zarboutan (pilier) de la culture réunionnaise, puis dans ceux de ses frères.

Son groupe, Votia (du nom de sa mère, originaire de Madagascar), joue la musique traditionnelle de l’île de La Réunion, le maloya, dans son expression la plus puissante et la plus rapide, celle de l’est de l’île. L’Afrique et l’Inde sont toutes proches…

Voix et percussions. Ici, tous les percussionnistes sont chanteurs, et les arrangements polyphoniques servent l’écriture et la voix – quelle voix ! – de Marie-Claude. Sur scène, son mari, ses trois enfants, un neveu et une nièce : une affaire de famille, une affaire de transmission. Un lien avec les êtres chers déjà partis, aussi.


Marie-Claude Lambert Phileas released her first album, Ansoumak, in 2016. But she has been on stage since the age of 13, first in the family group led by the famous Gramoun Lélé, her father, a zarboutan (pillar) of the Reunion Island culture, then in those of her brothers.

Her band, Votia (named after her mother, originally from Madagascar), plays the traditional music of Reunion Island, the maloya, in its most powerful and fastest expression, that of the east of the island. Africa and India are close …

Voices and percussions. Here, all the percussionists are singers, and the polyphonic arrangements serve the writing and the voice – what a voice! – of Marie-Claude. On stage, her husband, her three children, a nephew and a niece: a family affair, a matter of transmission. A link with loved ones already gone, too.


  • YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCmbXfndJTNaC_2TIXqJ5sGw
  • Facebook : https://www.facebook.com/groupevotia/